Browse Prior Art Database

Adsorbant sans liant échangé pour l’épuration des gaz en CO2 , oxydes d’azote et hydrocarbures

IP.com Disclosure Number: IPCOM000016860D
Publication Date: 2003-Jul-21
Document File: 2 page(s) / 24K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
At least one non-text object (such as an image or picture) has been suppressed.
This is the abbreviated version, containing approximately 52% of the total text.

Adsorbant sans liant échangé pour l’épuration des gaz

en CO2 , oxydes d’azote et hydrocarbures

Il est bien connu que l’épuration des gaz tels que l’air ou les mélanges H2/CO nécessite des adsorbants possédant une haute capacité pour les corps tels que CO2, N2O, l’éthylène, et le propane, Il est reconnu qu’un moyen efficace d’améliorer les adsorbants consiste � augmenter le nombre de sites d’adsorption par unité de masse ou de volume. Parmi les moyens préférés, on connaît la réalisation de zéolithes particulièrement riches en cations, telles que la zéolithe LSX, ainsi que d’adsorbants contenant un maximum de phase zéolithique comme par exemple les zéolithes sans liant. On comprendra que le meilleur adsorbant actuellement disponible est la zéolithe LSX sans liant, qui possède le maximum de phase zéolithique possédant le maximum de sites d’adsorption.

De telles zéolithes sont généralement caractérisées pour l’épuration par leur capacité d’adsorption de CO2 , par exemple en dynamique par mesure d’un temps de percée en colonne.

Les zéolithes LSX sans liant sont obtenues par synthèse d’une poudre de zéolithe LSX, agglomération et cuisson de cette poudre, puis conversion des agglomérats en LSX massive.

Il est reconnu que le gain de capacité en CO2 est � peu près proportionnel � la fraction de liant initiale :

Si la zéolithe avec liant contient N % en poids de liant, alors le gain en CO2 est de . Ainsi par exemple, si N = 20 % alors le gain en capacité est de 0.2 / 0.8 = 25 %.

Nous avons découvert que la conversion du liant d’une zéolithe dans les conditions décrites n’est pas apte � améliorer vraiment l’efficacité vis � vis de l’épuration de gaz, car le gain en CO2 n’est pas suffisant pour garantir un gain dans les corps moins adsorbables tels que N2O, C2H4 , C2H6 et C3H8 .

En effet, comme on peut le voir sur la figure, le gain résultant de la conversion du liant s’amenuise avec les corps les moins adsorbés, pour disparaître complètement pour le propane et l’éthylène. Ceci est rédhibitoire � partir du moment où les impuretés secondaires sortent avant le gaz carbonique.

En fait, il n’a pas été réalisé que la synt...