Browse Prior Art Database

Pédale sans contact

IP.com Disclosure Number: IPCOM000017984D
Original Publication Date: 2001-Oct-01
Included in the Prior Art Database: 2003-Jul-23
Document File: 1 page(s) / 157K

Publishing Venue

Siemens

Related People

Pierre-Yves Allard: AUTHOR

Abstract

La présente invention propose de réaliser une pédale (accélérateur, frein, embrayage ...) de véhicule auto- mobile sans course. Pour ce faire, un capteur d’effort est placé derrière la pédale et un traitement du signal est réalisé afin d’optimiser l’action à effectuer en fonction de l’ordre reçu et du type de pédale concer- née. Un tel dispositif permet de supprimer les pièces mécaniques habituellement sollicitées tout en aug- mentant l’ergonomie de la commande. Le schéma de principe est décrit à la figure 1. La pédale sans course (1) est associée à un capteur d’effort (2) qui transmet à l’unité de contrôle (3) l’effort transmit par l’utilisateur. Cette unité de

This text was extracted from an ASCII text file.
This is the abbreviated version, containing approximately 53% of the total text.

Verkehr

La figure 2 donne un exemple de mode de fonction-nement� permettant� d’augmenter� l’ergonomie� de� cetype de pédale par rapport � une pédale usuelle. Deuxcourbes d’hystérésis sont introduites entre lesquellesle signal de sortie vers la commande (4) conservera lavaleur acquise tant que l’effort n’est pas accru selonla loi maximale ou diminué selon la loi minimale.

Lorsque l’effort F sur la pédale augmente, la loi deréaction du signal de commande suit la loi maximaleet se stabilise avec l’effort (valeur F3 atteinte) � unevaleur S1. Tant que l’effort n’est pas supérieur � F3ou inférieur � F1 (abscisse du point d’ordonnée S1sur la courbe suivant la loi minimale), le signal decommande reste égale � S1. Ceci permet, par exem-ple,� de� maintenir� une� position� de régime stabiliséalors que la pression sur la pédale d’accélérateur alégèrement diminué ou bien encore de maintenir unfreinage constant alors que la pédale a été insensi-blement� relâchée� par� le� conducteur. Si l’effort Faugmente de nouveau au dessus de F3, pour atteindreF4 par exemple, la valeur du signal� de commande estalors de S2 (Ordonnée du point d’abscisse F4 sur la

courbe suivant� la� loi� maximale).� Cette� valeur� estmaintenue� jusqu’� � ce� que� l’effort� sur la pédale nedevienne supérieur � F4 ou inférieur � F2 (abscissedu point d’ordonnée S2 sur la courbe suivant la loiminimale). Dans ce dernier cas, la loi de décroissancesuivie est celle de la loi minimale.

Les deux lois sont choisies selon des critères d'ergo-nomie et de confort. Elles peuvent être choisies selonles critères voulus. Elles peuvent ainsi être linéairesou suivre toutes autres lois progressives et continû-ment décroissantes en fonction de l’effort. Les com-mandes devant être maintenues dans la même posi-tion� pendant� un� temps� assez� long� (exemple� type :accélérateur) auront un hystérésis plus important quedes commandes instantanées (exemple type : frein).

Figure 1� : Princip...