Browse Prior Art Database

Reseaux de distribution et stockages de gaz exempts de contamination microbiologique

IP.com Disclosure Number: IPCOM000020088D
Publication Date: 2003-Oct-24
Document File: 7 page(s) / 61K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
This is the abbreviated version, containing approximately 17% of the total text.

Réseaux de distribution et stockages de gaz exempts de contamination micro-biologique

Des gaz comme le dioxyde de carbone, l’azote, l’argon, l’hydrogène, ou encore l’hélium et les mélanges de certains de ces gaz sont utilisés dans des applications où le risque de contamination micro-biologique doit être contrôlé.

Par exemple, suite aux récentes crises alimentaires en Europe comme celles de la vache folle (ESB) ou de la fièvre aphteuse, des réglementations de plus en plus strictes apparaissent pour les additifs alimentaires, y compris les gaz cités ci-dessus. En particulier des études de risque de contamination micro-biologique sont � prendre en compte pour la mise en place de systèmes HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point).

D’autres exemples d’applications des gaz où le risque de contamination micro-biologique doit être contrôlé sont les applications pharmaceutiques, ainsi que les applications médicales.

Ces gaz peuvent être distribués par des réseaux de distribution.

Les réseaux de distribution sont les installations permettant la distribution de gaz en phase gazeuse provenant de stockages, aux différents point d’utilisations du client. Ces réseaux sont constitués de tuyauteries reliées entre elles par des raccords ou des soudures, et connectées � divers éléments tels que : vannes, soupapes, manodétenteurs, capteurs de pression, filtres...

Deux méthodes peuvent être utilisées pour éviter une contamination micro-biologique du produit ou du patient par des gaz distribués par ces types de réseaux :

La plus couramment utilisée est de placer un filtre micro-biologique sur le réseau de distribution, au plus près de chaque point d’utilisation de ces gaz.

Une deuxième méthode consisterait � utiliser des réseaux de distribution de gaz non contaminés micro-biologiquement.

Ces deux méthodes ne sont pas contradictoires mais plutôt complémentaires, et la solution idéale consisterait � utiliser les deux méthodes.

La contamination micro-biologique des gaz contenus dans les réseaux de distribution de gaz peut avoir deux types d’origines :

- Des sources de gaz contaminées et/ou des stockages contaminés et/ou des procédures de remplissage des stockage contaminantes ;

- Des réseaux de distribution de gaz contaminés.

Il est alors avantageux de disposer de procédés pour la décontamination biologique de tels réseaux de distribution de gaz, avant leur première utilisation et en maintenance. Ces procédés permettent de distribuer par ces réseaux, des gaz sans les contaminer biologiquement.

Les procédés couramment utilisés pour la décontamination en ligne des réseaux sont les procédés de stérilisation � la vapeur :

- Stérilisation par la vapeur � saturation : 121°C / 20 min / 1,1 bar relatif.

- Stérilisation par la vapeur fluente : 105°C / 20 � 30 min. / 0,2 bar relatif.

Ils présentent néanmoins les inconvénients suivants :

- Nécessité de vapeur sur le site.

- R...