Dismiss
InnovationQ will be updated on Sunday, Oct. 22, from 10am ET - noon. You may experience brief service interruptions during that time.
Browse Prior Art Database

New developments of airlaid felt production

IP.com Disclosure Number: IPCOM000022090D
Publication Date: 2004-Feb-24
Document File: 2 page(s) / 35K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

Abstract

Disclosed is a method for producing vehicle trim parts with acoustic and thermal properties. This article describes the differences between the classical Automatic Molding Process and the Injected Fibers Process and an improved system taking advantage of both processes. Benefits include lower machine investment, shorter production time, better defined part dimensions and improved part stability.

This text was extracted from a Microsoft Word document.
At least one non-text object (such as an image or picture) has been suppressed.
This is the abbreviated version, containing approximately 86% of the total text.

Amélioration des systèmes de formation

Formation directe de pièces fibreuses présentant des propriétés acoustiques et thermiques ,

pour application , en particulier , dans l'automobile.

Il existe actuellement deux systèmes voisins dénommés AMP et IFP ( ou FMP).

§         Dans le système AMP les fibres sont projetées (par l’air) perpendiculairement � un demi-moule perforé qui a une forme proche de celle de la pièce finale. Les fibres sont déj� plus ou moins � leur place dans la bonne orientation.

§         Dans le système IFP les fibres sont projetées latéralement dans un espace créé par une paroi inférieure et une demi-cage supérieure. Au moment du moulage, les fibres doivent donc bouger pour s’adapter � la forme du moule de compression. Les fibres étant dispersées, majoritairement de façon perpendiculaire au moule, le mat ainsi formé supporte difficilement les élongations qui provoquent des ruptures (lézardes).

Les améliorations décrites ci-après permettent de déposer les fibres � leur place définitive dans le moule , évitant ainsi les allongements et les ruptures , tout en réduisant les chutes.

A/         FORMATION DU « MAT » =

 

 

Une évolution intéressante de ces 2 procédés consiste � projeter les fibres latéralement (voir IFP) dans un moule perforé (sur les 2 faces) ayant le même relief que la pièce finie, mais possédant un entrefer beaucoup plus important permettant de placer la quantité nécessaire de fibres aux endroits voulus. Le contrôle de l’air (entrant et sortant) se fera selon le même système qu’avec l’IFP par des volets commandés par un capteur mesurant la pression dans l'outil d'injection.

 

 

 

Évacuation air

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capteur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Volets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Injection fibres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                       

B/ PREFIXAGE / MOULAGE =

 

A la fin de l’injection des fibres (contrôlée par la pression d'air et/ou un pesage des fibres), celles-ci pourront être préfixées � l’aide d’air chaud (présence de liant fusible dans le mélange fibreux) soufflé directement dans le moule d’injection afin de former un mat, ou bien dans le moule final (perforé) où le mat de fibres aura été transféré.

Dans le cas où le mat est préfixé, il pourra ensuite être moulé dans un second outil, ou dans le même en utilisant la partie inférieure de celui-ci et en la coiffant d'un ½ moule supérieur permettant d'obtenir les épaisseurs finales requises, suivant différents procédés, par exemple :

§         Air chaud + moule froid

§         THM

§         Etc…

 

 

 

 

Dans le ca...