Browse Prior Art Database

Methode de transfert d'un gaz entre deux capacites

IP.com Disclosure Number: IPCOM000028863D
Publication Date: 2004-Jun-04
Document File: 2 page(s) / 22K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
At least one non-text object (such as an image or picture) has been suppressed.
This is the abbreviated version, containing approximately 54% of the total text.

METHODE DE TRANSFERT D’UN GAZ  ENTRE DEUX CAPACITES

Notamment dans le cas de l’utilisation de gaz ou mélanges gazeux à forte valeur économique, il est parfois avantageux de recycler le gaz ou mélange utilisé dans l’opération considérée.

C’est le cas par exemple dans le domaine de la trempe gazeuse de métaux où il peut être économiquement avantageux, voire indispensable de recycler le gaz de trempe utilisé, par exemple s’agissant de mélanges gazeux à base d’Hélium.

Actuellement, on utilise le plus souvent un compresseur de gaz lorsque la pression du gaz est au-dessus de 1 à 2 bars absolus et une pompe à vide en-dessous de ces pressions.

Les inconvénients majeurs d’un tel emploi sont  :

·        Le coût du compresseur ou du sur-presseur utilisé. Ce coût devient prohibitif pour une durée de recyclage faible.

·        La place au sol nécessaire pour loger l’installation est importante.

Si la cadence des trempes est de l’ordre de vingt minutes, le débit du compresseur et de la pompe à vide deviennent colossaux. De l’ordre de 240 m3/h pour une cellule de type 20 bars d’un volume voisin de 3 m3.

On propose ci-dessous une nouvelle solution technique dont les caractéristiques et avantages peuvent être résumés ainsi :

·        Utilisation de vessies gonflables à l’eau contenues dans un réservoir. Ce montage joue le rôle de compresseur en début de cycle de recyclage et de pompe à vide en fin de cycle de recyclage. L’utilisation d’une pompe à eau grand débit, forte pression, diminue les coûts d’investissement d’une manière sign...