Browse Prior Art Database

Déflecteur de protection pour membrane filtrante

IP.com Disclosure Number: IPCOM000124310D
Original Publication Date: 2005-May-20
Included in the Prior Art Database: 2005-May-20
Document File: 4 page(s) / 89K

Publishing Venue

Siemens

Related People

Juergen Carstens: CONTACT

Abstract

Domaine d’application La présente invention est relative aux boîtiers électroniques utilisés dans le secteur automobile. Etat de l’Art Les véhicules automobiles modernes utilisent de plus en plus d’électronique embarquée, que ce soit dans l’habitacle ou dans le compartiment moteur. Ces boîtiers sont conçus étanches afin d’éviter l’entrée d’eau qui serait rédhibitoire au bon fonctionnement de l’électronique qu’ils contiennent. Néanmoins, une « mise à l’air » est nécessaire et ce pour plusieurs raisons : La pression atmosphérique lors de leur fabrication n’est pas la même que celle de leur utilisation et des déformations et contraintes pourraient survenir sur le boîtier, risquant alors de détériorer ce dernier et ainsi de nuire à l’étanchéité recherchée, Certains élément électroniques embarqués ont besoin de déterminer la pression ambiante afin de gérer les paramètres du contrôle moteur par exemple.

This text was extracted from a PDF file.
At least one non-text object (such as an image or picture) has been suppressed.
This is the abbreviated version, containing approximately 53% of the total text.

Page 1 of 4

S

Déflecteur de protection pour membrane filtrante

Idea: Jérome Chastanet, FR-Toulouse; Olivier Lamaison, FR-Toulouse

Domaine d'application La présente invention est relative aux boîtiers électroniques utilisés dans le secteur automobile.

Etat de l'Art Les véhicules automobiles modernes utilisent de plus en plus d'électronique embarquée, que ce soit dans l'habitacle ou dans le compartiment moteur. Ces boîtiers sont conçus étanches afin d'éviter l'entrée d'eau qui serait rédhibitoire au bon fonctionnement de l'électronique qu'ils contiennent. Néanmoins, une « mise à l'air » est nécessaire et ce pour plusieurs raisons : La pression atmosphérique lors de leur fabrication n'est pas la même que celle de leur utilisation et des déformations et contraintes pourraient survenir sur le boîtier, risquant alors de détériorer ce dernier et ainsi de nuire à l'étanchéité recherchée, Certains élément électroniques embarqués ont besoin de déterminer la pression ambiante afin de gérer les paramètres du contrôle moteur par exemple.

Il est donc pratiqué un trou dans la paroi du boîtier électronique. Cet orifice est obturé par une membrane réalisée dans un matériau poreux à l'air mais étanche à l'eau. Or ce matériau est relativement fragile et il y a donc lieu de le protéger des agressions extérieures qui pourraient l'endommager et induire une entrée d'eau non recherchée dans le boîtier.

Une solution connue consiste à placer cette membrane dans un bossage en creux de la paroi afin de la soustraire au maximum aux coups et chocs potentiels. Ce dispositif peut être complété par une paroi de protection supplémentaire, elle même poreuse à l'air ou présentant des ouvertures. SIEMENS VDO utilisait usuellement l'étiquette portant les références du produit à cet effet. Ladite étiquette recouvrait partiellement le bossage en creux, laissant ainsi passez l'air, mais se trouvait néanmoins à la verticale de l'orifice et de la membrane afin de la protéger.

Description de l'invention La présente invention propose de se dispenser de l'étiquette adhésive qui né...