Browse Prior Art Database

Procédé de contrôle de la teneur en oxygène d’un mélange d’oxygène et de protoxyde d’azote

IP.com Disclosure Number: IPCOM000146177D
Publication Date: 2007-Feb-06
Document File: 1 page(s) / 28K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
This is the abbreviated version, containing approximately 52% of the total text.

Procédé de contrôle de la teneur en oxygène d’un mélange d’oxygène et de protoxyde d’azote.

Actuellement, le mélange gazeux N2O-O2 (50%-50%) est administré par voie inhalée à des patients dans le cadre du traitement de la douleur. Ce gaz est conditionné sous pression dans des bouteilles de gaz . La concentration en O2 du mélange est garantie, à condition que le stockage des bouteilles soit réalisé à une température > 0°C . En cas de stockage à des températures inférieures, la concentration du produit n’est plus garantie. En effet, dans ce cas, un produit plus riche en O2 (mélange peu analgésique) sera inhalé au début de l’utilisation de la bouteille, puis un produit plus riche en N2O (mélange hypoxique). Une précaution pour éviter ce problème est de stocker les bouteilles en position horizontale pendant 8 h dans un local à une température comprise entre 0 et 50°C avant utilisation.

Toutefois, actuellement, aucun moyen de contrôle n’est mis en œuvre pour garantir la concentration du mélange lors de son utilisation. Pour remédier à ce problème, un micro-capteur d’oxygène (cellule électrochimique par exemple) est utilisé pour contrôler la concentration du mélange N2O/O2.

Plusieurs solutions peuvent être envisagées.

Ce capteur associé à son unité de traitement est soit intégré dans le robinet, soit connecté de façon amovible et sécurisée au robinet de la bouteille.

Ce capteur dissocié...