Browse Prior Art Database

PROCEDE DE CONDITIONNEMENT DE DONNEES EN VUE DE LEUR EMISSION VIA UN BUS CAN

IP.com Disclosure Number: IPCOM000173720D
Publication Date: 2008-Aug-21
Document File: 4 page(s) / 122K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

Related People

SAUZAY, Nicolas: INVENTOR [+2]

Abstract

La présente invention propose de redéfinir le procédé de stockage des trames préparées dans le tableau de préparation de la mémoire du calculateur afin d'optimiser la taille allouée.En concaténant les unes à la suite des autres les trames préparées, on réduit considérablement la taille de la mémoire non utilisée dans le tableau de préparation.

This text was extracted from a PDF file.
At least one non-text object (such as an image or picture) has been suppressed.
This is the abbreviated version, containing approximately 37% of the total text.

Page 1 of 4

Continental Automotive France S.A.S.

Idée : Nicolas Sauzay (Le Castera, France)

Benoit Robin (Toulouse, France)

PROCEDE DE CONDITIONNEMENT DE DONNEES EN VUE DE LEUR EMISSION VIA UN BUS CAN

DOMAINE D'APPLICATION

La présente invention est relative à un procédé de conditionnement de données dans un calculateur électronique de contrôle moteur ECU (Engine Control Unit) destiné à un véhicule automobile, en vue de leur émission via un bus CAN (Controller Area Network).

Elle est notamment très pertinente en ce qui concerne la taille de la mémoire occupée par la définition de variables dans le calculateur lors de l'envoi de leur valeur par un protocole de communication de type bus CAN.

ETAT DE L'ART

Une variable stockée dans un calculateur est définie par son type, sa longueur et son adresse. Ces paramètres sont mémorisés dans la mémoire du calculateur et occupent une certaine taille. Par exemple, pour un calculateur ayant un microprocesseur 32 bits, le type peut occuper 1 octet, la longueur 1 octet et l'adresse 4 octets. Soit 6 octets de taille mémoire pour la définition de cette variable. Cette variable a une valeur, dont la taille peut varier d'un minimum de 1 à un maximum de 7 octets. Cette valeur n'est pas stockée dans la mémoire du calculateur, elle est simplement lue par le calculateur en utilisant sa définition et envoyée à des logiciels externes via un bus CAN.

Cet envoi de valeur de variables se fait par trames dites "dynamiques". Une trame dynamique peut contenir jusqu'à 7 octets de valeurs et un identifiant. C'est à dire qu'une trame peut envoyer un minimum d'une valeur de variable codé sur 7 octets et un maximum de 7 valeurs de 7 variables différentes codées sur 1 octet chacune. Pour plus de clarté, nous appellerons cette trame, une trame à envoyer ou envoyée. L'identifiant (ID TRAME1, ID TRAME2,..) correspond au numéro de la trame envoyée, il est placé avant les valeurs de variables (vVAR1, vVAR2,..), en début de trame envoyée. Il est codé sur 1 octet (Figure 1).

7 octets

vVAR3

vVAR1

vVAR2

1 octet

ID

TRAME1

Trame à envoyer ou envoyée

ID

TRAME2

vVAR1

vVAR2

ID

TRAME3

vVAR1

vVAR2

vVAR3

vVAR4

vVAR5

vVAR6

vVAR7

ID

TRAME..

vVAR....

Figure 1: Trames envoyées contenant les valeurs de variables

[This page contains 1 picture or other non-text object]

Page 2 of 4

Continental

Le logiciel externe envoie au calculateur une liste de variables dont il souhaite la valeur. Le calculateur prépare l'envoi des valeurs des variables souhaitées.

Il repère d'abord chaque variable par son adresse qui est envoyée par le logiciel externe. Il a accès, dans sa mémoire à la taille de la valeur de chaque variable et il peut donc calculer le nombre de valeurs qui peuvent être émises par trame envoyée en respectant la taille maximum de 7 octets.

Par exemple (Figure 1), la trame 1 env...