Dismiss
InnovationQ will be updated on Sunday, Oct. 22, from 10am ET - noon. You may experience brief service interruptions during that time.
Browse Prior Art Database

Dévernissage de cartes électroniques par projection de particules de CO2

IP.com Disclosure Number: IPCOM000179756D
Publication Date: 2009-Feb-25
Document File: 2 page(s) / 35K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
This is the abbreviated version, containing approximately 53% of the total text.

Dévernissage de cartes électroniques par projection de particules de CO2

Les vernis de protection (ou tropicalisation) se présentent sous la forme d’un dépôt en couches fines (typiquement 25 à 50 microns)  de polymères ou résines déposé après assemblage sur l’ensemble de la carte.

Les vernis protégent la carte des environnements extérieurs agressifs tels que :

a    Brouillard salin

a    Ambiance humide

a    Condensation

a    Atmosphère chimique

a    Vibration

a    Développement de moisissures

Mais néanmoins, il y a des cas où le vernis doit être éliminé, que ce soit entièrement, ou sur des zones spécifiques, ceci en raison par exemple :

a    d’une défaillance de composants,

a    ou pour dégager des points de test,

a    ou bien encore quand des dispositifs usagés sont renvoyés en réparation.

Les nouveaux vernis de tropicalisation sont plus résistants et posent des problèmes lors des opérations de dévernissage.

Les méthodes les plus utilisées aujourd'hui pour éliminer cette couche de vernis peuvent être rassemblées  en catégories de méthodes mécaniques,  thermiques,  chimiques,  parmi lesquelles :

- l’utilisation de  solvants : qui posent des problèmes au niveau de leurs retraitements,  avec des contraintes liées au stockage de produits inflammables. De plus, le temps de traitement de cette opération de dévernissage par solvant est long et il demande une phase de séchage de la carte électronique.

- la réalisation d’une opération de sablage : qui génère des rayures sur les composants avec de  plus des résidus de silice à récupérer.

En  résumé :

- Les méthodes mécaniques (Grattage, meulage, micro-sablage..) : nécessitent des opérateurs expérimentés  sous peine d’entraîner des dégâts irrémédiables sur les composants.

- Les méthodes thermiques: certains vernis peuvent être brûlés à l’aide d’un fer à souder. Cette méthode est rapide, mais il y a un risque réel d’endommagement des dispositifs. De plus, certains types de vernis traités de cette manière peuvent générer des fumées toxiques pour l’opérateur.

- Les méthodes chimiques:   le dévernissage chimique est efficace pour certains types de vernis, m...