Browse Prior Art Database

Mélangeurs dynamique de gaz

IP.com Disclosure Number: IPCOM000198146D
Publication Date: 2010-Jul-27
Document File: 1 page(s) / 52K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
This is the abbreviated version, containing approximately 52% of the total text.

Mélangeurs dynamique de gaz

On s’intéresse dans ce qui suit à un procédé et un équipement de remplissage d’emballages (cadres ou bouteilles) avec un mélange de deux constituants en dynamique.

Actuellement le remplissage de mélanges à deux constituants s’effectue en injectant les gaz par couches successives : d'abord le constituant minoritaire puis celui majoritaire.

Dans le cas de mélanges avec des gaz liquéfiés tels que le CO2 et le N2O à forte concentration il est nécessaire de rouler les bouteilles afin d'homogénéiser le mélange, provocant ainsi une perte de temps et une manutention accrue des emballages.

A titre d’exemple,  la  pression maximum de remplissage  de mélanges de type 50%O2 - 50%N2O  dans ces conditions ne dépasserait pas 125 bar, ce qui réduit la quantité de mélange livrée au patient.

Le système actuel couramment utilisé met en œuvre une balance afin de peser une bouteille témoin lors de l'injection (par poids) d'un des constituants, notamment le gaz liquéfié, ceci engendre la manutention de la bouteille témoin ainsi qu’une vérification journalière de la précision de la balance.

Il  est alors nécessaire d’analyser toutes les bouteilles en fin de conditionnement, ceci représente un coût de production supplémentaire non négligeable.

Lorsque l’on produit de l’air reconstitué, notamment pour  usage médical, on utilise couramment  la technique du mélange liquide/liquide, c'est-à-dire, dans un stockage isolé sous vide et posé sous peson, on mélange par poids les quantités d’azote et d’oxygène afin d’obtenir un mélange 22% O2 et 78% N2, ce mélange est alors comprimé par une pompe haute pression, vaporisé et injecté dans les emballage...