Browse Prior Art Database

Utilisation de gaz à fort effet Joule-Thomson pour faciliter le respect de la chaine du froid dans des emballages isothermes.

IP.com Disclosure Number: IPCOM000204095D
Publication Date: 2011-Feb-11
Document File: 1 page(s) / 60K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
This is the abbreviated version, containing approximately 52% of the total text.

Utilisation de gaz à fort effet Joule-Thomson pour faciliter le respect de la chaine du froid dans des emballages isothermes.

Un consommateur qui achète des produits frais/congelés/surgelés est contraint de limiter le temps entre son achat et le retour à son domicile afin de garantir la température de ces produits. Cette contrainte est d'autant plus forte que la température ambiante est élevée (durant l'été) et que la durée du trajet entre le magasin et le domicile est longue.

En effet, la température de conservation des produits congelés ou surgelés est couramment de -18°C minimum en  tous  points des  produits.  La température  limite à ne  pas dépasser est de -9°C, au-dessus de cette limite  les aliments risquent de devenir impropres à la consommation.

Actuellement,  sur les lieux d’achat, on propose aux consommateurs :

1) des sacs isothermes simples : d'après les informations communiquées aux clients en magasin, ces sac garantissent le respect de la chaine du froid pendant 1 heure environ. Cependant, on ne connaît pas réellement les conditions qui ont permis  d’aboutir à ce résultat (notamment le taux de remplissage du sac, la température des produits introduits, la température extérieure, la façon dont le sac est refermé etc....).

2) des glacières professionnelles de haut de gamme par exemple de type ISOMAX®, qui affirment pouvoir maintenir des produits surgelés en état de congélation jusqu'à 6 heures durant (pour une température ambiante de 25 °C et un remplissage du sac à hauteur de 50 %). On peut s’interroger : quelle sera la durée réelle en cas de température extérieure supérieure à 25 °C et en cas d'un remplissage dépassant la hauteur de 50%.

3)...