Dismiss
InnovationQ will be updated on Sunday, Oct. 22, from 10am ET - noon. You may experience brief service interruptions during that time.
Browse Prior Art Database

Capteur de position inductif

IP.com Disclosure Number: IPCOM000224457D
Publication Date: 2012-Dec-20
Document File: 4 page(s) / 237K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

Related People

FONTANET Alain - CONTINENTAL Automotive France: INVENTOR

Abstract

La présente invention concerne un capteur de position inductif. Ce type de capteur présente l'avantage de permettre de déterminer la position d'une pièce mécanique, ou de tout autre élément, sans nécessiter de contact avec la pièce dont on souhaite connaître la position.

This text was extracted from a PDF file.
This is the abbreviated version, containing approximately 52% of the total text.

Page 01 of 4

Continental Automotive France S.A.S.

ART ANTERIEUR

      Ce type de capteur présente l'avantage de permettre de déterminer la position d'une pièce mécanique, ou de tout autre élément, sans nécessiter de contact avec la pièce dont on souhaite connaître la position.

      Le principe de fonctionnement d'un capteur inductif repose sur la variation de couplage entre un bobinage primaire et des bobinages secondaires d'un transformateur fonctionnant à haute fréquence et sans utiliser de circuit magnétique. Le couplage entre ces bobinages varie en fonction de la position d'une pièce conductrice (de l'électricité) mobile, appelée généralement "cible". Des courants induits dans la cible viennent en effet modifier les tensions induites dans les bobinages secondaires. En adaptant la configuration des bobinages et en connaissant le courant injecté dans le bobinage primaire, la mesure de la tension induite dans les bobinages secondaires permet de déterminer la position de la cible.

     Pour intégrer un tel capteur inductif dans un dispositif, notamment un dispositif électronique, il est connu de réaliser le transformateur évoqué plus haut sur une carte de circuit imprimé. Le bobinage primaire et les bobinages secondaires sont alors constitués de pistes tracées sur une des deux faces du circuit imprimé. Le bobinage primaire est alors par exemple alimenté par une source externe et les bobinages secondaires sont alors le siège de tensions induites par le champ magnétique créé par la circulation d'un courant dans le bobinage primaire.

     Afin de pouvoir alimenter en tension le bobinage primaire et mesurer la tension induite issue des bobinages secondaires, il est nécessaire d'ajouter des pistes d'entrée et de sortie. Ces pistes vont croiser les pistes existantes des bobinages primaire et/ou secondaire (cf. « contournement normal » à la figure 1). Ce croisement n'est pas souhaitable pour des raisons d'isolement électrique. Il est donc connu, selon l'art antérieur, de réaliser ces entrées et sorties de piste en les faisant contourner les pistes existantes des bobinages. Pour réaliser ce contournement, les pistes d'entrée et de sorties passent sur l'autre face du circuit imprimé, sur une longueur relativement courte.

     Cependant, ce contournement de piste modifie le couplage entre les bobinages et induit une modification (cf. figure 3A) dans la valeur du champ magnétique, c'est-à-dire une erreur, ou plus précisément un décalage (cf. figure 4A) dans la réponse du capteur inductif (mesure de la tension induite provenant du flux issue des bobines secondaires) en fonction du déplacement de la cible. Ce contournement de piste déforme la réponse du capteur inductif et dégrade sa précision (cf. figure 4A).

Idée : Alain FONTANET (Toulouse, FRANCE)

DOMAINE D'APPLICATION

La présente invention concerne un capteur de position inductif.

CAPTEUR DE POSITION INDUCTIF


Page 02 of 4

Continental Automotive France S.A.S.

INVENTION

...