Browse Prior Art Database

Utilisation de diagnostics "On Board " (OBD) dans le cadre de tests de fin de ligne (EOL – End Of Line) de fabrication de véhicules, ou de service après vente.

IP.com Disclosure Number: IPCOM000234736D
Publication Date: 2014-Jan-31
Document File: 3 page(s) / 202K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

Related People

BOYER Jean-Luc, Continental Automotive France: INVENTOR [+2]

Abstract

Il s'agit du domaine automobile, de tests de fin de ligne "On Board" et "Off Board " de type EOL ou après vente garage. En test fin de ligne ou en intervention garage, il est nécessaire pour tester un actuateur d'appliquer un protocole de fonctionnement pendant une certaine durée, ajustable par calibration, dans le but d'établir un diagnostic relatif à celui-ci. Pour chaque actuateur, il y a donc un ensemble de calibrations qui définit la durée du protocole. Cette durée est donc déterminée en fonction du temps nécessaire pour réaliser le diagnostic. Ainsi, pour un actuateur donné, dans le cadre de test de fin de ligne, son protocole de fonctionnement, son temps d'application, et le temps de diagnostic sont prédéterminés et fixes. Un tel art antérieur pose des problèmes et nécessite une solution. Cette solution consiste à synchroniser l'automate de test qui assure l'application du protocole de fonctionnement de l'actuateur avec une combinaison d’états de diagnostics "On Board ".

This text was extracted from a PDF file.
This is the abbreviated version, containing approximately 52% of the total text.

Page 01 of 3

Continental Automotive France S.A.S.

TITRE

Utilisation de diagnostics « On Board » (OBD) dans le cadre de tests de fin de ligne (EOL - End Of

Line) de fabrication de véhicules, ou de service après vente.

DOMAINED'APPLICATION

Domaine automobile, tests de fin de ligne « On Board » et « Off Board » de type EOL ou après vente garage.

ETATDE L'ART

En test fin de ligne ou en intervention garage, il est nécessaire pour tester un actuateur d'appliquer un protocole de fonctionnement pendant une certaine durée, ajustable par calibration, dans le but d'établir un diagnostic relatif à celui-ci. Pour chaque actuateur, il y a donc un ensemble de calibrations qui définit la durée du protocole. Cette durée est donc déterminée en fonction du temps nécessaire pour réaliser le diagnostic.

Ainsi, pour un actuateur donné, dans le cadre de test de fin de ligne, son protocole de fonctionnement, son temps d'application, et le temps de diagnostic sont prédéterminés et fixes.

Un tel art antérieur pose les problèmes suivants :

- Lorsque la procédure de test fin de ligne est terminée sans défaillance, le résultat est appelé à être validé positivement même si le diagnostic de certain composant n'était pas fini ; ceci peut arriver par exemple en cas d'erreur humaine sur une durée erronée de diagnostic, ou en cas d'évènement inattendu qui a prolongé le temps du diagnostic ;

- La durée totale du chaque test est fixée au pire des cas possibles. Ainsi la durée totale du test est quasiment tout le temps plus longue que nécessaire, le temps d'attente par le testeur n'est donc pas optimisé ;

- Lorsqu'un diagnostic d'un actuateur est mis à jour, il est requis de réviser les calibrations du protocole de fonctionnement de ce composant. Il en ressort un risque d'obtenir un résultat de test de fin de ligne erroné en cas d'erreur ou d'omission de cette procédure de révision. 1

Idée : Jean-Luc BOYER, France

Cyril ROUSSEAU, France


Page 02 of 3

Continental Automotive France S.A.S.

INNOVATION

La solution proposée ici permet de pallier les inconvénients de l'art antérieur.

Plus précisément, cette solution consiste à synchroniser l'automate de test qui assure l'application du protocole de fonctionnement de l'actuateur avec une combinaison d'états de diagnostics « On Board ». Lorsque tous les diagnostics de l'actuateur sont passés, le test est arrêté.

Pour chaque actuateur, on crée une autorisation qui est déterminée quand tous les diagnostics correspondants à l'actuateur sont achevés, par exemple lorsque les diagnostics de court-circuit à la masse, de court-circuit à la batterie et de circuit ouvert ont été réalisés.

Pour empêcher q...