Browse Prior Art Database

Méthode de traçabilité des bouteilles de gaz

IP.com Disclosure Number: IPCOM000236577D
Publication Date: 2014-May-05
Document File: 14 page(s) / 1M

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
At least one non-text object (such as an image or picture) has been suppressed.
This is the abbreviated version, containing approximately 12% of the total text.

Méthode de traçabilité des bouteilles de gaz

 

Cette étude vise à étudier la faisabilité d’une méthode (encore appelée ‘procédé’ ou ‘procédure’) permettant de mettre en place un outil de traçabilité des bouteilles, en particulier pour les applications médicales, c'est-à-dire les bouteilles renfermant des gaz ou mélanges gazeux utilisables dans le domaine de la santé humaine ou animale.

Cette procédure peut être mise en œuvre grâce à l’emploi de pinces de remplissage automatiques et peut être dès lors entièrement automatisée.

Cette méthode est basée sur la mesure d’une chute de pression observée sur chaque bouteille à l’ouverture des pinces de remplissage après avoir mis la rampe de conditionnement en surpression à une valeur déterminée pour parvenir en fin de vérification à la pression de remplissage cible des bouteilles.

 

 

Résultats:

La procédure est faisable sans modification d’installation à condition de « recharger » la rampe en surpression à partir d’un certain nombre de bouteilles (4 bouteilles pour notre installation équipée de rampes 8 bouteilles donc procédure en 2 fois) de manière à assurer une chute de pression facilement mesurable et fiable à l’ouverture des bouteilles.

Cette recharge peut être dispensable si l’on modifie la chaîne de mesure de pression pour une plus grande précision.

Conclusions:

Ce plan d’expérience confirme l’intérêt et la viabilité de la méthode pour

  • Permettre de vérifier rapidement et de manière automatisé le remplissage correct de chaque bouteille
  • Permettre une traçabilité automatisée de chaque bouteille remplie

La bonne marche de la méthode dépend de la sensibilité et de l’erreur des capteurs transmetteurs de pression. Ici, le volume de la rampe de test utilisée est relativement faible (2,4L), on peut considérer que ce volume est sensiblement plus important sur une installation industrielle, ce qui peut éventuellement permettre d’obtenir des valeurs de chute de pression supérieures à celles constatées sur notre installation d’essai.

Dans le cas contraire il est toujours envisageable de procéder soit en rechargeant la rampe, soit en ajoutant une capacité tampon d’un volume à déterminer en fonction des rampes de conditionnement et qui peut varier d’une installation ou d’une rampe à une autre.

Le cycle de remplissage devra aussi être modifié et donc les recettes aussi, pour prendre en compte ce cycle de vérification, la présence et la gestion du volume tampon si l’on choisit d’utiliser cette méthode.

Préférentiellement, le mélangeur de gaz utilisé doit inclure des procédures de vérification automatisées.

La temps de cycle supplémentaire est faible (de l’ordre de 2 minutes pour une rampe 8 bouteilles de type B5) et reste théoriquement compatible avec une cadence industrielle.

Objectif et détails de l’essai

1.1. Contexte

Actuellement, la plupart des bouteilles sont remp...