Browse Prior Art Database

Méthode de vérification de la présence d’une pression résiduelle dans une bouteille de gaz

IP.com Disclosure Number: IPCOM000236578D
Publication Date: 2014-May-05
Document File: 9 page(s) / 312K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
At least one non-text object (such as an image or picture) has been suppressed.
This is the abbreviated version, containing approximately 23% of the total text.

Méthode de vérification de la présence d’une pression résiduelle

dans une bouteille de gaz

Nous proposons une méthode (encore appelée ‘procédé’ ou ‘procédure’) permettant d’opérer une vérification de la présence d’une pression gazeuse résiduelle éventuelle dans des bouteilles de gaz lors de leur retour de chez des utilisateurs, pouvant être mise en œuvre de manière systématique sur une rampe de conditionnement et ce, avant de procéder à leur remplissage avec du gaz, en particulier des bouteilles ayant renfermé un gaz ou un mélange gazeux utilisé dans le domaine médical, c'est-à-dire dans le domaine de la santé humaine ou animale.

Cette méthode permet de vérifier le bon fonctionnement du clapet de pression résiduelle des bouteilles (RPV) par la mesure de l’augmentation de pression ou par une simple détection d’une « onde » de pression observée dans la rampe de conditionnement préalablement mise à l’air, aux ouvertures successives des pinces de remplissage de la rampe de conditionnement.

Cette procédure est rendue possible grâce à l’emploi de pinces de remplissage automatiques (connexion clipsée) et peut être dès lors entièrement automatisée.

Mesure des pressions résiduelles                       

 

 

 

Détection des pressions résiduelles sans mesure       

La procédure est réalisable sans modification matérielle des installations existantes. Les valeurs de pression résiduelle de chaque bouteille peuvent être mesurées (dans ce cas la durée de procédure est de l’ordre de 2 minutes pour 8 bouteilles de taille B5) ou simplement détectées (de l’ordre de 20 secondes pour 8 bouteilles de taille B5) selon la durée qui pourra y être consacrée.

Pour la mesure, une fonctionnalité supplémentaire est nécessaire : acquisition et routine calculant la pression résiduelle des bouteilles à partir de la pression mesurée dans la rampe.

1.  Objectif et détails de l’essai

1.1. Contexte

Actuellement, la purge des bouteilles retournées par les utilisateurs est réalisée sur parc par un opérateur, en préalable au conditionnement. Cette purge est également l’occasion de vérifier la présence d’une pression résiduelle dans la bouteille qui traduit le bon fonctionnement du clapet RPV (Residual Pressure Valve) situé dans le robinet. Ce RPV garantit la présence d’une pression résiduelle minimale dans la bouteille et assure ainsi l’intégrité du gaz contenu dans la bouteille (pas de pollution par entrée d’air ou d’humidité).

Cette vérification manuelle de pression résiduelle présente plusieurs inconvénients :

  • Elle est réalisée par un opérateur, avec un risque d’erreur ou d’oubli faible mais non nul (facteur humain). La vérification suppose que l’opérateur pousse manuellement la tige du clapet situé dans le port de remplissage, qui permet de shunter le clapet RPV du robinet, jusqu’à entendre un débit de ga...