Browse Prior Art Database

Système d'éclairage d'écran utilisant des sources fluorescentes et des encres fluorescentes

IP.com Disclosure Number: IPCOM000239218D
Publication Date: 2014-Oct-22
Document File: 2 page(s) / 159K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

Related People

Jérôme WROBLEWSKI - CONTINENTAL Automotive France: INVENTOR

Abstract

La présente innovation est relative au domaine des afficheurs et des éclairages des tableaux de bord de véhicules automobiles. L'éclairage des écrans LCD utilise des sources lumineuses (LED) en association avec un ou plusieurs guides de lumières, des filtres diffusants et des filtres optiques. Récemment, grâce à la simulation optique et l’amélioration des moyens de réalisation des moules, des guide de lumières munis de microstructures permettent une répartition plus homogène encore de la lumière diffusée. Le calcul de la répartition et la définition de la forme des microstructures se fait par des boucles de simulation optiques successives. Un désavantage important de cette solution est le temps de simulation nécessaire à l’obtention d’un dimensionnement satisfaisant. L’invention propose de remplacer les microstructures par un tramage par points sur les surfaces du guide d’onde et d’utiliser des sources lumineuses émettant dans le domaine des ultra-violets (U.V.) ainsi que des encres fluorescentes.

This text was extracted from a PDF file.
This is the abbreviated version, containing approximately 52% of the total text.

Page 01 of 2

Continental Automotive France S.A.S.

SYSTEME D'ECLAIRAGE D'ECRAN UTILISANT DES SOURCES FLUORESCENTES ET DES ENCRES FLUORESCENTES

DOMAINE D'APPLICATION

La présente innovation est relative au domaine des afficheurs et des éclairages des tableaux de bord de véhicules automobiles.

ETAT DE L'ART

L'éclairage des écrans LCD utilise des sources lumineuses (LED) en association avec un ou plusieurs guides de lumières, des filtres diffusants et des filtres optiques. Ils ont pour objectif de répartir au niveau de leur surface de sortie un éclairage homogène et de garantir une qualité d'image perçue par l'utilisateur.

Récemment, grâce à la simulation optique et l'amélioration des moyens de réalisation des moules, des guide de lumières munis de microstructures permettent une répartition plus homogène encore de la lumière diffusée.

La répartition surfacique de ces microstructures est liée à la quantité de lumière reçue en face avant ou arrière du guide (moins il y a de lumière reçue, plus il faut de microstructures).

Le calcul de la répartition et la définition de la forme des microstructures se fait par des boucles de simulation optiques successives. Celles-ci ont un rôle d'extraction de la lumière transitant à l'intérieur du guide.

La réalisation de la pièce réelle donne des résultats parfois éloignés du résultat attendu par la simulation. Cela est souvent dû au fait que la forme réelle obtenue sur le guide de lumière n'est pas en corrélation avec celle simulée. Cela peut également venir du procédé de réalisation des microstructures dans le moule qui est complexe et difficile à maintenir dans le temps.

Cette technique utilisant des sources visibles comporte en outre une contrainte dimensionnelle liée aux "fuites" de lumière ou à une « sur luminosité » (même sans microstructures) lorsque la zone d'éclairage se trouve proche des sources. Il est alors souvent nécessaire d'éloigner les LEDs par rapport a la zone visible par l'utilisateur ou encore de prévoir un cache sérigraphié avec une encre opaque afin d'atténuer ce phénomène qui nuit à la qualité de l'imag...