Browse Prior Art Database

Hotte intelligente pour tunnel cryogénique

IP.com Disclosure Number: IPCOM000241878D
Publication Date: 2015-Jun-05
Document File: 2 page(s) / 52K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
This is the abbreviated version, containing approximately 52% of the total text.

Hotte intelligente pour tunnel cryogénique

Les tunnels cryogéniques servant à congeler des aliments disposent de hottes en entrée et sortie pour aspirer les gaz froids (azote ou dioxyde de carbone).

Ces hottes aspirent indifféremment gaz chaud ou froid, à un débit constant, avec pour conséquence de « happer » inutilement à l’enceinte des frigories.

On souhaite proposer ci-dessous une solution permettant de réduire la consommation en gaz des tunnels, par le biais de hottes mobiles et asservies.

Les hottes actuelles sont positionnées à hauteur fixe, généralement à une vingtaine de cm au-dessus du tapis. Cette position fixe présente un double inconvénient :

- L’espace important en découlant oblige à fixer des rideaux en entrée et en sortie

- Lorsque l’utilisateur du tunnel veut varier la hauteur de ses produits, il est contraint soit de changer les rideaux, soit de les écourter pour qu’ils puissent laisser passer des produits de hauteur plus élevée. Avec pour conséquence un jour important entraînant un mauvais confinement du tunnel, et donc une surconsommation de gaz. Dans certains cas, il doit éteindre l’appareil et attendre qu’il soit réchauffé pour placer des volets à la bonne taille, avec à la clé une perte d’énergie et de temps.

Selon la présente solution, les hottes (une en entrée et une en sortie) sont mobiles et asservies par deux capteurs. Un détecteur de produit est placé au bord du tapis en entrée. Une sonde de température est placée à proximité de ce détecteur.

Les hottes sont liées à des vérins électriques capables de les faires monter ou descendre suivant un axe vertical, sur une distance par exemple voisine de 20 cm. Le lien entre les capteurs et le déplacement du vérin s’effectue par exemple via l’automate du tunnel, moyennant une programmation et le câblage d’entrées et sorties analogiques.

En cas d’absence de produit sur le tapis, les hottes s’abaissent jusqu’à effleurer le tapis. L’enceinte reçoit ainsi moins de chaleur de l’extérieur, la consommation s’en trouve diminuée.

En cas de détection de produit, le faisceau en évalue la hauteur et indique au vérin d’abaisser ou de monter la hotte d’entrée en conséquence. Par exemple, si la hauteur du produit arrivant sur le convoy...