Browse Prior Art Database

Boîtier électronique micro-perforé

IP.com Disclosure Number: IPCOM000247939D
Publication Date: 2016-Oct-12
Document File: 3 page(s) / 119K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

Related People

Frédéric GAUGAIN: INVENTOR [+2]

Abstract

In order to avoid a difference of pression between the inside and the outside of the wheel unit, and in order to avoir the use of a Goretex membrane, microperforation are realised directly in the housing of the wheel unit. The microperforations are shaped so they allow air to flow but not water.

This text was extracted from a PDF file.
This is the abbreviated version, containing approximately 51% of the total text.

Page 01 of 3

Continental Automotive France S.A.S.

Idée : Arnaud TOCABENS Saint Lys - France

Frédéric GAUGAIN Leguevin - France

BOITIER ELECTRONIQUE MICRO-PERFORÉ

DOMAINE D'APPLICATION


La présente invention concerne un boitier électronique muni de micro-perforations.

ETAT DE L'ART


Les boitiers électroniques sont constitués d'une coque, généralement en plastique moulé, renfermant de l'électronique de mesure, de contrôle, de communication, ….

Par exemple, en référence à la figure 1, les systèmes de surveillance de la pression des pneumatiques des roues d'un véhicule plus connus sous l'acronyme TPMS pour « Tyre Pressure Monitoring System » en langue anglaise comportent des unités roues constituées d'un boitier électronique 1 constitué par une coque 2 en matière plastique renfermant un circuit électronique 3 de gestion, notamment de la pression des pneumatiques d'un véhicule, la coque étant refermée par un couvercle 4, généralement soudé à la coque 2.

Les unités roues comportent un capteur de pression 5 des pneumatiques disposé en regard d'un trou 6 ménagé dans la coque ou dans le couvercle du boitier électronique de sorte à permettre la mesure de pression dans le boitier électronique 1, un joint d'étanchéité 7 étant positionné entre la coque 2 ou le couvercle 4 du boitier électronique et le capteur de pression 5.

Le problème est que ce joint d'étanchéité 7 perd parfois sa fonction d'étanchéité et laisse passer de l'air à l'intérieur du boitier, créant alors une différence de pression entre l'extérieur chambre d'air définie par le pneumatique et l'intérieur du boitier électronique, ce dernier étant alors en surpression, entrainant une déformation et parfois même une destruction du boitier plastique et des composants électroniques qu'il renferme.

Pour éviter ces problèmes de surpression, le boitier doit donc être perméable à l'air autrement dit, la respiration du boitier doit être possible. En effet, cette respiration du boitier permet une résistance aux efforts de pression de sorte à éviter les défauts de lecture de la pression par le TPMS et à éviter la détérioration de l'unité roue.

Toutefois, si le boitier électronique doit être perméable à l'air pour pouvoir éviter ces problèmes de surpression, il doit bien évidemment être imperméable à l'eau.

Il a donc été proposé d'ajouter un trou 8 muni d'une membrane 9 étanche à l'eau et perméable à l'air de type GORE -TEX®.

Le problème de cet...