Browse Prior Art Database

Phase de démarrage des échangeurs cryogéniques d'un camion de transport frigorifique

IP.com Disclosure Number: IPCOM000249921D
Publication Date: 2017-May-02
Document File: 3 page(s) / 295K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

This text was extracted from a Microsoft Word document.
At least one non-text object (such as an image or picture) has been suppressed.
This is the abbreviated version, containing approximately 53% of the total text.

Phase de démarrage des échangeurs cryogéniques d’un camion de transport frigorifique

On s’intéresse  dans ce qui suit au domaine du transport et de la distribution de produits thermosensibles, tels les produits pharmaceutiques et les denrées alimentaires où le froid nécessaire au maintien de la température des produits est fourni par des groupes cryogéniques fonctionnant en boucle ouverte et mettant en œuvre une injection « indirecte » de fluides cryogéniques et en particulier d’azote liquide, solution où le fluide cryogénique est acheminé depuis un réservoir cryogénique embarqué sur le camion frigorifique (en général en dessous du camion) jusqu’à un ou plusieurs échangeurs thermiques situés à l’intérieur de la ou les chambres froides du camion, échangeurs munis de moyens de circulation d’air. Ces échangeurs permettent le refroidissement, à la température désirée, de l’air interne de la chambre stockant les produits.

On présente dans ce qui  suit une solution de  régulation  de tels groupes cryogéniques.

Considérons dans ce qui suit  l’exemple d’échangeurs plafonniers (figure ci-dessous).

L’échangeur permet de transférer le froid de l’azote liquide grâce au passage de l’air de la caisse ventilé par des ventilateurs à travers des tubes à ailettes (surfaces d’échange). Les surfaces d’échange de l’échangeur  étant froides, on assiste à une formation importante de givre lors d’entrées d’humidité dans la caisse. C’est par exemple le cas lorsque le chauffeur ouvre les portes pour livrer sa marchandise.

Le givre diminuant la puissance de l’échangeur, une fonction dégivrage peut être ajoutée au système de gestion de l’échangeur  afin de l’éliminer.

Lors des phases de dégivrage ou pendant de longues ouvertures de portes, ce givre fond et forme des quantités importantes (>1L) d’eau qu’il convient d’évacuer vers l’extérieur afin d’éviter d’endommager la marchandise transportée par des projections d’eau ou écoulements.

L’échangeur azote/air évoqué ci-dessus a par exemple  les propriétés suivantes:

·         L’échangeur est plafonnier

·         L’échangeur est un échangeur constitué de tubes à ailettes

·         Un bac de récupération des condensats est positionné sous les surfaces d’échanges (tubes à ailettes) de l’échangeur.

·         On veille à forcer le passage du flux d’air issus des ventilateurs par les tubes à ailette.

·         Une plaque de séparation est introduite entre les surfaces d’échange et le bac de récupération afin d’éviter que le flux d’air ne passe par le bac au lieu d’échanger avec les ailettes. Ce qui aurait pour conséquence une perte de puissance et des projections d’eau. Cette plaque est néanmoins percée pour permettre à l’eau de s’écouler des ailettes vers le bac. Cette plaque est munie d’un rebord pour éviter que de l’eau g...