Browse Prior Art Database

PROTECTION D'UN SMART DRIVER EN CAS DE LA PERTE DE SON ALIMENTATION

IP.com Disclosure Number: IPCOM000250365D
Publication Date: 2017-Jul-06
Document File: 3 page(s) / 93K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

Related People

TORNARE Jean-Marc, LOUNNAS Amar, PIQUES Nicolas: INVENTOR

Abstract

L'invention concerne l'ajout au circuit de protection d'inversion batterie une modification (par exemple le remplacement de la diode par une diode zener) de telle sorte qu'il conduise en inverse à une tension supérieure à la tension d'inversion batterie. Le circuit de masse possède donc deux fonctions, à savoir : 1. la protection inversion batterie. 2. la création d'une tension inverse et d'un circuit de recirculation de l'énergie inductive de la charge lors de la perte de l'alimentation du smart. Lors de la perte de l'alimentation du smart, le circuit de protection inversion batterie crée donc une tension inverse contrôlée et un circuit de recirculation pour l'énergie inductive dans la charge. Ceci empêche la destruction du smart et de ce même circuit de masse de protection inversion batterie

This text was extracted from a PDF file.
This is the abbreviated version, containing approximately 54% of the total text.

Continental Automotive France S.A.S.

1 / 3

Idée : Jean-Marc TORNARE (Colomiers - France)

Amar LOUNNAS (Noé - France)

Nicolas PIQUES (Noé - France)

PROTECTION D’UN SMART DRIVER EN CAS DE LA PERTE DE SON ALIMENTATION

DOMAINE D'APPLICATION

La présente invention concerne un module principal de contrôle électronique (BCM ou Body Control Module en langue anglaise) d’un certain nombre d’équipements du véhicule automobile.

ETAT DE L'ART

Toutes les BCM utilisent des smart drivers afin de contrôler des charges externes (lampes, moteurs, …). Ces smart drivers doivent être protégés contre l’inversion batterie. Pour cela on insère un circuit de masse entre leur broche de masse (GND_smart) et la masse de la BCM (GND_BCM). Le circuit de masse est tout type de circuit bloquant ou réduisant le courant circulant entre GND_BCM et Load_PWR en cas d’inversion batterie. A titre d’exemple, comme dessiné dans le schéma ci-dessous, il peut être composé soit de résistances soit de diode soit des deux en parallèle. Si le smart driver est utilisé pour commander une charge inductive, mais c’est toujours le cas à cause de l’inductance du câblage, pendant la phase où il est commandé (état ON), la charge ou le câblage vont va emmagasiner une énergie EL=1/2*LI² avec I=+BAT/R

Continental Automotive France S.A.S.

2 / 3

Si le smart driver perd son alimentation à ce moment-là (fusible grillé, déconnection du câblage externe, ouverture du fusible car la sortie du smart est en court-circuit par exemples…), une surtension négative sera générée par cette charge inductive afin d’assurer une continuité de son courant jusqu’à la dissipation complète de son énergie EL. L’amplitude de cette surtension augmentera jusqu’à atteindre le seuil d’avalanche ou de claquage du circuit de protection d’inversion batterie (VR dans le cas d’un circuit de protection d’inversion batterie réalisé par une diode DGND).

Cela entraine les points suivants :

• Le circuit de protection inversion batterie travaille alors dans une zone de fonctionnement non contrôlée qui peut amener sa destruction par avalanche ou claquage, ainsi que la destruction du smart driver.

• Cette surtension se retrouve dans sa quasi intégralité sur l’entrée « Input » du smart driver. Ce qui va entrai...