Browse Prior Art Database

PROCÉDÉ DE RÉVEIL D'UN MICROCONTROLEUR PAR LA SURVEILLANCE DE VARIATION DES MESURES DE DONNÉES PHYSIQUES

IP.com Disclosure Number: IPCOM000250549D
Publication Date: 2017-Aug-02
Document File: 5 page(s) / 421K

Publishing Venue

The IP.com Prior Art Database

Related People

HUARD Jean-Charles: INVENTOR [+2]

Abstract

La présente invention vise à réduire la consommation énergétique de l'unité roue afin de pouvoir augmenter la durée de vie du produit ou d'augmenter le nombre de fonctions pouvant être offertes par ledit produit. Plus précisément, la présente invention concerne donc l'optimisation de l'utilisation des ressources du microcontrôleur afin d'effectuer les mesures dites « RAW », en optimisant la consommation énergétique.

This text was extracted from a PDF file.
This is the abbreviated version, containing approximately 35% of the total text.

Continental Automotive France S.A.S.

1 / 5

Idée : Jean-Charles HUARD (Toulouse - France)

Patrick MACHOT (Toulouse - France)

PROCEDE DE REVEIL D'UN MICROCONTROLEUR PAR LA SURVEILLANCE DE VARIATION DES MESURES DE DONNEES PHYSIQUES

DOMAINE D'APPLICATION

La présente invention concerne un dispositif et un procédé de mesures d'un ensemble de capteurs visant une optimisation de la gestion de la consommation de la batterie d’une unité électronique équipant une roue dans un système de surveillance de la pression des pneumatiques d’un véhicule, communément appelé TPMS (de l’anglais « Tire Pressure Monitoring System »).

ETAT DE L'ART

Dans le contexte du TPMS, il est d’usage d’avoir un compteur qui permet de réveiller le microcontrôleur périodiquement depuis un état de faible puissance communément appelé «Power Down». Dans cet état, seulement un circuit oscillant RC basse fréquence (« Low Frequency Oscillator ») reste alimenté et permet de piloter un compteur (« Pre-counter »). Une fois la périodicité de ce compteur paramétrée, il va permettre de réveiller à chacune de ses périodicités le microcontrôleur.

Lors de ces réveils périodiques, le microcontrôleur démarre et le logiciel embarqué prend la main sur le fonctionnement du composant (« Wake up controller managed by SW »). Le logiciel procède alors à une phase de démarrage de l’application standard (« Standard Application SW Startup phase ») qui inclut une vérification de l’intégrité des données de contexte, une configuration de registres et une initialisation du gestionnaire d’évènements. Ensuite, une machine d’état logicielle est communément implémentée et permet de piloter différentes activités à l’aide de sous-compteurs (« Post Counter » : PC pressure, … PC Motion »), et ceci dans un état de puissance supérieur à l’état de puissance dit « Power Down », appelé « High Power ».

Continental Automotive France S.A.S.

2 / 5

Les sous-compteurs sont attribués à des tâches fonctionnelles du logiciel et permettent donc de piloter ces activités à différentes périodicités. Ces activités peuvent être par exemple, la réalisation de diagnostics, la mesure physique d’un des capteurs (Pression, Température ou accélération) ou bien l’émission d’un message RF à destination du récepteur RF du véhicule. Chaque sous compteur a sa propre périodicité et le compteur du microcontrôleur qui fonctionne en « Power Down » est ainsi configuré de telle manière à ce qu’il corresponde toujours à la périodicité du sous compteur le plus faible. De ce fait, lorsque le compteur principal réveille le microcontrôleur, le logiciel prend la main, analyse les sous compteurs et détermine ainsi l’activité à réaliser. Lors d’une activité de mesure d’un capteur, par exemple la pression à des fins de détection d’une variation de pression (cas d’utilisation de détection d’un gonflage), afin d’optimiser la consommation énergétique, une mesure dite « RAW » est effectuée, c'est-à-dire une simple conversion ADC. En effet, un calcul mathématique couteu...